Effets sur les animaux

Note utilisateur:  / 7
MauvaisTrès bien 

Le chat et le chien sont particulièrement exposés aux intoxications à l’aspirine. La plupart du temps il s’agira d’une ingestion accidentelle ou tout simplement d’automédication inadéquate !

La règle en la matière est cependant simple : n’utilisez en aucun cas l’aspirine pour soigner vos petits compagnons sans le conseil du vétérinaire. La marge thérapeutique étant trop étroite pour autoriser l’erreur !

Le surdosage est important dès 50mg/kg/jour chez le chien et dès 25mg/kg/jour chez le chat. Par ailleurs, l’élimination particulièrement lente de l’aspirine chez le chat assombrit le pronostic. A titre de comparaison, pour une posologie identique d’aspirine de 25mg/kg/jour, la demi-vie sera d’une huitaine d’heures pour le chien et de près de 50 heures chez le chat !

En cas d’intoxication aiguë, les premiers symptômes apparaissent en 4 à 6 heures avec :
des signes digestifs : anorexie, vomissements, hémorragies
des signes neurologiques : prostration, ataxie, léthargie… coma
des signes respiratoires : tachypnée avec alcolose respiratoire, œdème pulmonaire
d’autres signes encore : hyperthermie, hépatite toxique chez le chat, œdème cérébral possible, hypoprotéinémie… Des ulcères gastro-duodénaux perforants ont été cités en cas d’administrations répétées.

Il n’existe pas d’antidote. En cas d’intoxication, la consultation chez le vétérinaire est prioritaire.

Il est à retenir, qu’en aucun cas l’aspirine, sous forme de spécialité humaine, ne doit être utilisé chez le chien ou le chat. L’instauration d’un traitement aux AINS devrait toujours être diligentée par le vétérinaire !

Miaou! (*)

(*) traduction : « ça c’est vrai ! »