Généralités

Note utilisateur:  / 48
MauvaisTrès bien 

Médicament majeur, l’un des plus vendus au monde de nos jours encore, son histoire s’inscrit dans la nuit des temps !

Comment ne pas être triste en songeant que, si la paternité de l’aspirine est allemande, tout était permis pour imaginer alors, vers la fin du XIXe siècle une vraie découverte française.

Ma déception s’accroît en songeant que c’est bien les travaux d’un pharmacien d’officine français, Pierre-Joseph Leroux (aucun rapport avec la chicorée) qui initie cette fabuleuse découverte…
Manque de moyens, des banques trop frileuses à l’époque (déjà ?) et, malgré une découverte initiale majeure française (et pharmaceutique), la naissance de l’aspirine aura lieu outre-rhin !...

L’histoire ne passe qu’une seule fois dit-on. Pourtant le chimiste strasbourgeois Charles Frédéric Gerhardt faillit bien lui aussi, au milieu du XIXe siècle, donner l’invention de l’aspirine à la France !

S’il n’en fut rien, une guerre puis des frontières nouvelles ont redistribué les cartes !

Un traité de Versailles plus loin ainsi qu’une Europe faisant foi… et l’aspirine redevient un peu notre découverte aussi…

Monsieur Pierre-Joseph Leroux, de Vitry-Le-François, mort en 1870, peut reposer en paix !